La Palmeraie de Marrakech Faune+Flore

Scroll this

Elle est l’un des symboles de Marrakech, avec, de préférence, en arrière-plan, la chaîne de
montagnes enneigées. Pourtant, la Palmeraie de Marrakech a souffert et vit encore des moments difficiles mais revenons à ses origines discutables. Les arbres auraient-ils été plantés sous le règne des Almoravides ou est-elle le fruit, à la même époque, des campements de voyageurs qui, se nourrissant de dattes, jetaient les noyaux près des sources des oueds?
La région étant dotée de khettaras, système d’irrigation traditionnel, dès le 12ème siècle, les palmiers ont pu se développer.

Prolongement des jardins de la médina, la palmeraie, où étaient installés des familles, servait à la culture, maraîchère et céréalière, à l’artisanat et aux loisirs mais au fil du temps, les khettaras se sont détériorées, les sécheresses ont été répétitives, certaines épidémies ont attaqué les palmiers dattiers et l’expansion immobilière a gagné cette zone jusque là préservée.
Pourtant, depuis 1929, le site est protégé par Dahir Royal mais il a fallu que la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement établisse un programme de sauvegarde et développement. Depuis près de 10 ans, des arbres sont plantés, des zones sont réhabilitées et la population est sensibilisée.
L’espèce principale est le palmier dattier mais d’autres espèces composent l’écosystème de la palmeraie, avec des animaux, quelques mammifères, des oiseaux et des serpents.
Si un “circuit de la Palmeraie” vous permet en voiture de parcourir ses paysages, vous avez aussi la possibilité de faire un tour d’une heure à dos de dromadaire (comptez de 100 à 200 DH par
personne) qui vous mènera à un douar (petit village) où vous dégusterez un thé.

 

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend