La Mamounia Dans l'intimité des hôtels de Marrakech

Scroll this

La belle histoire, bien réelle, qui lie Marrakech à la Mamounia pourrait se raconter comme un conte. Les débuts remontent au 18ème siècle lorsque le sultan alaouite Sidi Mohamed ben Abdallah offre, en cadeau de mariage, à l’un de ses fils, Mamoun, un domaine qui deviendra deux siècles plus tard La Mamounia.

A l’origine, ce sont des espaces verts à l’intérieur des remparts voulus par le calife almohade Moumen; les noms se confondent, il en naîtra un à consonance féminine dès le 19ème siècle: Le Palais de la Mamounia. Ce petit pavillon entouré d’oliviers et d’orangers accueillait des hôtes de marque. Puis, un vrai hôtel est imaginé dans les années 1920 le long de la nouvelle avenue de la Koutoubia.
L’architecte Laprade réalise les premiers plans et ce seront Prost et Marchisio qui se chargeront de le bâtir sur un terrain de quinze hectares.
La Mamounia connaît tout de suite un grand succès. Churchill peint les paysages de la fenêtre de sa chambre, Joséphine Baker et d’autres personnalités tombent sous son charme. Ses murs sont déjà ocres, il est tout en sobriété, mêlant avec l’élégance l’art déco et l’art traditionnel marocain. Le peintre Jacques Majorelle y signe une œuvre que vous pouvez encore admirer aujourd’hui: le plafond Majorelle.
Puis, en 1945, des transformations augmentent sa capacité d’accueil. Ce sont les années «showbiz», les plus grandes stars y défilent.
En 1986, l’architecte Paccard se voit confier la mission de réveiller la belle endormie. C’est l’exubérance de l’art déco. La Mamounia continue de plaire et d’enchanter. Pourtant, il a fallu encore une fois, après 22 ans, lui refaire une beauté. L’architecte et décorateur Jacques Garcia s’en est chargé.

 

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend