La Mahkama du Pacha Patrimoine Architecture

Scroll this

Dans le quartier des Habous, derrière une façade plutôt austère et monumentale, tout près du Palais Royal, se trouve la Mahkama du Pacha. Si ce quartier a été l’oeuvre, au début, de deux architectes, Auguste Cadet se charge seul à partir de 1934 de la suite de son édification. La Mahkama, qui était un tribunal avec des cellules avant de devenir le siège du Conseil Régional, a été construite entre 1941 et 1952.

Si l’extérieur ressemble à un château fort, en plus de sa fonction administrative, la principale explication est la pénurie des matériaux. Durant la seconde guerre mondiale, Cadet a du se tourner vers la pierre et adopter des techniques de construction arabo-andalouses. Ce qui a du plaire à ce grand amoureux du Maroc, allant jusqu’à laisser son empreinte sur les zelliges, en créant une couleur particulière: le jaune Cadet. Un jaune moutarde qu’il est aujourd’hui impossible de reproduire mais que vous retrouvez au sein de la Mahkama.

L’intérieur, construit comme une maison traditionnelle marocaine, est sobrement sublime. Les maallems (maîtres) de chaque corps de métier ont ici réalisé des merveilles. Auguste Cadet, fidèle, a travaillé durant 30 ans avec les mêmes artisans.
Chaque escalier à hélice en pierre taillée, d’une hyptonisante beauté, a nécessité six mois de travail, les panneaux muraux sont ornés de croix et d’étoiles à six branches, le traitement des angles dans le stuc (plâtre) reproduit un effet stupéfiant de stalactites, les serruriers de Casablanca et Marrakech ont créé des grilles en fer forgé sans aucune soudure…

Ici, Auguste Cadet a donné, avec les artisans, le meilleur de lui-même et démontré toute la passion qu’il avait pour le Maroc.

L’entrée n’est pas ouverte en tout temps au public. Elle est possible en petit groupe, avec votre guide ou avec celui de CasaMémoire, qui aura planifié la visite.

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend