La légation américaine, un lieu unique Les Incontournables

Scroll this

Elle fait partie de tous les guides, tout le monde sait que la légation américaine existe, quelques-uns l’ont visitée, plusieurs ne savent pas encore où elle se trouve. Pourtant, devenue un musée ouvert au public et une bibliothèque dédiée à la recherche, la légation est à ne pas manquer si vous venez à Tanger.

Située en médina, face au cimetière israélite, il faut juste monter les quelques marches, poursuivre sur quelques mètres et découvrir, sous une arche, son entrée. Le musée vous plonge alors dans un décor d’époque, fourni en objets et documents officiels présentant les relations étroites qui unissent les deux pays, le Royaume du Maroc ayant été l’un des premiers pays à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis.
Chaque pièce relate un pan d’histoire et retrace l’oeuvre d’une personnalité. Ici, quelques moments de la vie de Perdicaris, riche américain qui a été kidnappé avec son gendre par le chef tribal Raïssouni, là, la Tangier room rassemblant des photos de la ville. Dans la grande salle, ce sont les peintures de James McBey et les croquis de sa femme Marguerite qui sont exposés. Le couple a vécu à Tanger et James McBey y a peint Zohra, une jeune fille qui travaillait dans leur maison. Ce portrait, appelé la Mona Lisa marocaine, à lui seul, vaut la visite.

Puis, pour les amateurs et parce que le Musée Forbes a fermé ses portes à Tanger et emporté avec lui ses 115 000 soldats de plomb, vous pourrez apprécier à la Légation la reconstitution de deux batailles du 16ème siècle. Dans la même salle, une petite bibliothèque,The Forbes Library, réunit les livres offerts par la famille Forbes.

La tournée se termine par l’aile dédiée à Paul Bowles, célèbre écrivain américain qui a vécu la majeure partie de sa vie à Tanger.

Ce passage dans le temps se poursuit pour les étudiants et chercheurs qui, eux, ont accès à près de 8 000 ouvrages dans la bibliothèque, tandis que les femmes de la médina peuvent suivre, dans une salle aménagée donnant sur le patio mauresque, des cours d’alphabétisation et de langues.

Si les objets racontent des histoires, la demeure datant du 18ème siècle est aussi un symbole. En 1821, le sultan Souleiman met à la disposition du consul général américain John Mullowny une maison à Tanger qui lui servira de résidence. Elle sera la première propriété du jeune gouvernement américain hors des Etats-Unis et elle est encore le seul bâtiment classé hors du pays. La légation fut durant 140 ans le siège du consulat et de la mission diplomatique américaine au Maroc.
En 1976, une fondation fut créée pour restaurer et préserver le lieu. Aujourd’hui, grâce à des dons privés et des partenaires, la légation américaine réussit à atteindre ses objectifs et permet de mieux comprendre une époque et cet attachement qui perdure entre les deux pays.

Tangier American Legation
Institute for Morrocan Studies
8 Zankat America
T.: 05 39 93 53 17
www.legation.org

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend