Marrakech. La Koutoubia, la majestueuse Les Incontournables

Scroll this

La Koutoubia de Marrakech est un point de repère; mieux, un modèle qui a servi à la conception de la Giralda de Séville. Son minaret domine la ville, il apparaît au loin, immuable empreinte des Almohades.
Sur ordre du calife Abd el Moumen, au 12ème siècle, une mosquée fut édifiée sur l’emplacement du palais du dernier souverain almoravide, vaincu. L’histoire de sa construction demeure complexe puisque une seconde, l’actuelle Koutoubia, fut plus tard construite, laissant derrière elle quelques vestiges de la première.
Ses travaux furent achevés durant le règne du petit-fils d’Abd el Moumen, Yacoub El Mansour.

La mosquée dite «des libraires», al-kutubiyyine, doit son nom aux calligraphes et libraires installés tout autour à ses débuts. L’une des plus importantes mosquées du Maghreb, malgré sa superficie, n’avait pourtant pas de fonction universitaire.
Ce chef d’œuvre de l’architecture musulmane a été principalement bâti en pierre.
Si la mosquée, toujours active, est ouverte aux musulmans, elle ne comprend plus le minbar, la chaire à prêcher, réalisée à Cordoue à la demande du sultan almoravide Ali Ben Youssef.
Son décor intérieur, aux arcs larges et sobres, est propice à la prière, tandis qu’à l’extérieur, chaque face de son minaret est différente.

L’esplanade et les jardins de la Koutoubia permettent de prendre son temps pour la regarder au plus près et ainsi, prolonger ce sentiment de splendeur et de grandeur.

 

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend