La corne de gazelle Le Goût du Maroc

Scroll this

En la gazelle, tout est beau. De ses yeux à ses fines chevilles, elle est la métaphore des poètes arabes pour désigner la femme. Le terme «ghazal» est d’ailleurs un genre poétique arabe qui s’est répandu de Perse à partir du 13ème siècle. Son thème est l’amour qu’un homme porte à une femme.
De cette déclaration à une pâtisserie délicatement parfumée, la bouche se fait l’interprète du bon et du beau.

Cette gourmandise sucrée est l’emblème de la pâtisserie marocaine. Elle se déguste avec le thé à la menthe et même s’il est vrai que sa forme ressemble à des cornes, en arabe, son nom est «kaab el ghazal» qui signifie littéralement «cheville de la gazelle».
Sa recette est sensiblement la même dans tout le pays. La fleur d’oranger est plus insistante à Fès tandis qu’à Tétouan, sa pâte est finement décorée.
Il est une vérité concernant la corne de gazelle. Celle-ci ne doit pas dorer ou si peu à la cuisson. Sa pâte est mince, à la limite de la transparence, et très légèrement craquante. Son cœur aux amandes est fondant, peu sucré. Les palais subtils pourraient même détecter cette pointe de gomme arabique que certains ajoutent secrètement.
Oui, c’est tout un art que de préparer cette pâtisserie. Encore aujourd’hui, même dans les pâtisseries, ce sont des femmes, au savoir-faire hérité de leur mère et grand-mère, qui les réalisent.
Vous voulez tenter l’expérience? Voici la recette facile… à réaliser lorsque le kilo de cornes de gazelle que vous aurez ramené de votre voyage au Maroc sera épuisé!

La recette facile des cornes de gazelle

Ingrédients

La pâte
250 g de farine
55 g de beurre ramolli
1 c. à soupe de miel
Eau de fleur d’oranger

La farce
350 g d’amandes en poudre
100 g de sucre
3 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger

Préparation

La pâte
Mélanger ensemble tous les ingrédients, en commençant avec 2 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger. En ajouter au fur et à mesure jusqu’à l’obtention d’une pâte ferme mais malléable.
Couvrir d’un linge humide et laisser reposer 20 minutes.

La farce
Bien mélanger ensemble tous les ingrédients.
Former des rouleaux de 5 cm de longueur et 1 cm de diamètre.

Le montage
Prélever une petite quantité de pâte.
Etaler la très finement sur votre plan de travail.
Déposer un rouleau de farce au centre.
Repliez la pâte par-dessus en évitant tout espace d’air.
Souder bien les bords en appuyant.
Recourber légèrement et découper à la roulette (ou au couteau) en laissant un bord de 1 cm.
Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et la farce.

Préchauffer votre four à 180C.
Piquer les cornes à différents endroits avec une fine aiguille.
Enfourner pour environ 8 minutes.
Les cornes doivent être à peine dorées.
Sortir du four et laisser complètement refroidir à température ambiante.

1 Comment

  1. L’eau de fleur d’oranger est prononcée dans le kaab ghzal fassi, mais la gomme arabique is A MUST. je pense que c’est surtout ça la réelle caractéristique de kab ghzal chez nous à fès 🙂

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend