Ksar Char-Bagh Dans l’intimité des hôtels de Marrakech

Scroll this

Il existe un lieu, au milieu de la palmeraie, qui se laisse découvrir. De loin, on ne le devine pas, puis, le haut de sa tour apparaît. Quelle idée d’avoir réalisé parmi les palmiers, à Marrakech, un palais inspiré de l’Alhambra de Grenade! Une autre folie des grandeurs, pense-t-on, comme seule Marrakech sait les provoquer.

Et le voilà, ce Relais & Châteaux, splendide, qui se marie tellement avec l’esprit des dynasties passées par Marrakech qui ont conquis l’Andalousie. Oui, quelle admirable idée d’avoir rendu hommage à cette architecture arabe!
«Il n’y avait que le savoir-faire des artisans du Maroc pour reproduire cette splendeur» avoue le propriétaire, collectionneur, galeriste et fin connaisseur. «Charbagh» désigne le jardin persan divisé en quatre espaces géométriques, celui-là même qui a influencé l’art du jardin paysager jusqu’en Espagne, en passant par le Maroc. C’est donc sur ces quatre hectares il y a quinze ans que Ksar Char-Bagh prend forme.
Dès la réception, le ton est donné. Le très accueillant maître de maison, Fabien Guilluy, vous accompagne vers l’entrée qui s’ouvre sur une cour aux colonnes de plâtre sculpté et un bassin rectangulaire. Les jets d’eau vous murmurent déjà qu’ici la langueur peut être douce. Dans le prolongement de la salle à manger, la piscine, plus grande et bordée de palmiers, suit le tracé du bassin.

 

L’immense jardin cache un potager gourmand sur les hauteurs dont le chef Slim Ben Chahla est très fier. Sa cuisine, délicieusement parfumée aux herbes, fait la part belle aux poissons et aux légumes de saison. Le restaurant joue la carte méditerranéenne, marocaine et française, dans un espace vitré, laissant toujours le jardin à portée du regard.
www.ksarcharbagh.fr

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend