Identité. Fès

Scroll this

L’histoire de la fondation de Fès commence à la fin du 8ème siècle sous le règne de la dynastie Idrisside. Située dans la plaine du Saïs (ou Saïss), Fès était desservie par l’eau abondante de l’oued Fès et les nombreuses sources, rendant la vallée fertile et riche de promesses pour les premiers arrivants.
Dès le début du 9ème siècle, des milliers de familles andalouses expulsées de Cordoue s’installent, sur la rive droite, suivies par d’autres, fuyant Kairouan, qui préfèreront la rive opposée de l’oued Fès.

Ces deux grands quartiers distincts se développent, ainsi que leur artisanat et leur savoir-faire qui se transmettent et se diffusent. Les deux mosquées, celle des Andalous et la célèbre Quaraouiyine (ou Karaouiyine), sont alors construites à la même époque, au 9ème siècle.
Le sol de la région, riche en bois, argile et pierre, matières précieuses pour l’artisanat, lui permet de s’inscrire sur le trajet des routes commerciales incontournables mais il faudra attendre le 11ème siècle, pour que les deux parties de la ville s’unissent. La perte de son statut de capitale sous la dynastie Almoravide, qui lui préfère Marrakech, ne ralentit pas les constructions ni son embellissement. Un sultan ne pouvait régner sans la reconnaissance de Fès.

Les Mérinides prennent le pouvoir au 13ème siècle et choisissent Fès comme capitale. Ils y fondent la «nouvelle ville» (Fès Jdid), juste à l’ouest, au-dessus de ce qui est nommé Fès el Bali. Les deux parties de la médina évoluent, enrichissant la culture d’une variété de formes architecturales. Fès Jdid deviendra la résidence de tous les souverains jusqu’au 16ème siècle et le palais royal actuel date de cette époque. C’est là, juste à côté, que le Mellah, le quartier des juifs, fut érigé en 1438.
La médina n’a eu de cesse de s’enrichir de médersas, les étudiants du monde entier affluant à la Quaraouiyine. Les Mérinides ont donné à Fès l’aspect qu’elle conserve encore aujourd’hui.
Si les Saâdiens font de Marrakech leur capitale, ils ont aussi leur empreinte à Fès, dont les deux forts de la cité: Borj Nord et Borj Sud. Les Alaouites, avec Moulay Rachid, au 17ème siècle, désignent à nouveau Fès comme capitale. Il construisit son palais à côté de celui des Mérinides.
Le traité de Fès du 30 mars 1912 instaure le protectorat français sur le Maroc. Près d’un mois plus tard, Rabat devient la capitale du Maroc. Le Parti de l’Indépendance (Istiqlal) est fondé à Fès.
Durant le protectorat, sous la direction de Lyautey et selon les plans de l’architecte Henri Prost, une nouvelle ville se développe au sud de Fès Jdid mais elle restera plutôt de taille modeste et plusieurs édifices ont, depuis, été détruits.
Si, depuis l’indépendance du Maroc, Rabat demeure la capitale, les rois se sont appliqués à conserver le rayonnement intellectuel et spirituel de Fès.

Signe particulier
La médina de Fès est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Fès abrite la plus ancienne université du monde.

Nom des habitants
Fassis

Nombre d’habitants
Près d’un million

Modes de transport
Taxi rouge. Appelé «petits taxis», ils vous permettent de circuler dans la ville uniquement, ils sont équipés d’un compteur. A héler dehors, ils sont nombreux.
Taxi blanc. Appelé «grands taxis», ils peuvent sortir de la ville. Devant les grands hôtels ou demander à la réception du vôtre d‘en appeler un. Entendez vous sur le tarif de la course avant le départ.

Les guides officiels
Vous pouvez demander un guide officiel pour une demi-journée ou une journée auprès de votre hôtel, lors de votre réservation ou à votre arrivée. Il vous rejoindra à la réception de votre hôtel.
A Fès, la demi-journée (environ 3 h) est au tarif de 250 dh et la journée (5 h, hors repas) à 400 dh. Ces tarifs s’appliquent jusqu’à 6 personnes (pour le groupe).
Pour les excursions en dehors de la ville, comptez 500 dh pour la journée (hors transport et repas).
Un guide officiel doit avoir sur lui sa carte de guide officiel délivrée par le Ministère du Tourisme, en français, avec photo.
Vous pouvez contacter la Délégation Régionale du Tourisme au 212 (0)5 35 62 34 60.

Spécialités culinaires
Fès est LA ville de la gastronomie marocaine. Très réputée, sa cuisine se veut raffinée et atteignant le juste équilibre «salé-sucré». Si les abats ont longtemps été préparés en tajines ou farcis, aujourd’hui cette cuisine laisse la place à d’autres plats tout aussi emblématiques comme les briouates et la pastilla. Les plats sont variés, les salades, nombreuses, et la fleur d’oranger parfume l’ambiance et les pâtisseries.

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend